Tai Chi Chuan : Une méditation en mouvement

   qi gong qigong kikong ki gong tai chi chuan taichi taiji tai jiquan quan, wushu, arts martiaux, Grenoble, St Martin d'Hères, SMH, Echirolles, Fontaine, Sassenage, Noyarey, Seyssinet, Gières

 

Nous enseignons le Tai Chi Chuan de style Yang, Ecole de Maitre Tung Kai Ying

 

  qi gong qigong kikong ki gong tai chi chuan taichi taiji tai jiquan quan, wushu, arts martiaux, Grenoble, St Martin d'Hères, SMH, Echirolles, Fontaine, Sassenage, Noyarey, Seyssinet, Gières

Accessible à tous le Tai Chi Chuan est un art martial interne chinois. Art du mouvement et de l'énergie, c'est l'art d’agir par le non agir. Il est fondé sur la pratique d'un enchaînement harmonieux et sans interruption de mouvements circulaires et fluides qui rayonnent du centre du corps.

Maître Tung dit : "Le but n'est pas de faire preuve de force, de puissance ou de violence. Le but est d'accéder à la sérénité, à la tranquillité et à la découverte de soi. C'est vraiment un exercice de l'esprit".

 

L’art du Tai Chi est fondé sur le principe taoïste du plein et du vide. Le Dao, traduit par « la Voie », est représenté par le symbole du Yin-Yang. Selon la philosophie chinoise, il est l’origine de la réalité.

Ce symbole nous dit que le Yin, énergie féminine, et le Yang, énergie masculine, sont distincts, opposés et complémentaires en même temps qu’ils comportent chacun le germe de l’autre. Ils ont une relation dynamique. La vision taoïste ne sépare pas l’être humain de l’univers; ils ont la même nature . 

 

Dans le Tai Chi, comme dans le macrocosme, le mouvement naît de l'alternance du Yin et du Yang. Passant continuellement le poids du corps d’une jambe à l’autre, chacune des deux jambes devient tour à tour pleine (lorsqu'elle porte le poids du corps) et vide (lorsque le poids est de l’autre côté).

 

Dans un de ses poèmes réunis dans le Dao De Jing, Lao Zi : « L’argile fait le vase et grâce au vide de celui-ci, le vase s’emplit ».  On dit souvent “transférer le poids du corps d’une jambe à l’autre”, on pourrait aussi parler de “transvaser”.

Le vide, donc, est destiné à se remplir et le plein à se vider. Si le plein ne se vide pas et si le vide ne se remplit pas, le mouvement meurt.  Le mouvement est changement, transformation, continuité.

 

Une des premières sensations que l’on éprouve est une sensation de chaleur, signe que la circulation du sang, porteuse de l’énergie vitale, a été stimulée.

Avant de se propager dans les membres, chaque mouvement provient de la rotation de la taille, qui génère cette stimulation bénéfique pour la santé.

 

Les textes classiques nous disent que l’énergie part des pieds (l’appui) pour passer à travers le tronc et s’exprimer dans les membres. Ils nous disent aussi que la taille est le centre de la roue (moyeu) et que les membres en sont les rayons. Ainsi chaque posture est circulaire. (voir aussi l'onglet à gauche La forme circulaire du Tai Chi).